Conservatoire botanique national
du Massif central
Banques séminales et collections végétales

Banques séminales et collections végétales

Des ressources végétales destinées à la conservation du patrimoine naturel régional

Dans le cadre de sa mission de conservation de la diversité végétale et notamment des actions de préservation ex-situ, le Conservatoire botanique est amené à constituer une banque de semences et des collections végétales vivantes, derniers remparts contre la disparition des espèces. 

S’appuyant sur la récolte et la multiplication de végétaux d’origine sauvage, ces ressources peuvent être mobilisées également pour répondre à des travaux de génie écologique, au développement de filières agricoles et horticoles spécifiques ou échangées dans le cadre de partenariats avec d’autres conservatoires, jardins botaniques et autres établissements chargés de la préservation de la biodiversité.

La banque séminale renferme l’ensemble des graines et autres semences de végétaux sauvages collectées à titre préventif dans le cadre de programmes de conservation. Déshydratées, réfrigérées ou congelées, ces semences ont généralement fait l’objet de test de germination et de culture dans la perspective de faciliter leur utilisation. 

En complément de la banque séminale, le Conservatoire botanique dispose d’une propriété du Département de la Haute-Loire, de près de 9 ha, pour mener à bien ses missions de conservation ex-situ de la flore sauvage menacée. Ces « jardins » servent de lieu de culture et de multiplication des collections dédiées à la conservation d’espèces végétales menacées ou patrimoniales, d’apprentissage et d’expérimentation des techniques de multiplications (semis, bouturage, récolte de semences…) et  remise en culture des lots de semences vieillissants issus de la banque séminale. Trois collections sont actuellement constituées : l’une consacrée au genre Ribes (naturel et horticole), une autre consacrée aux variétés fruitières du Massif central (variétés régionales), la dernière aux plantes sauvages menacées et/ou identitaires du Massif central.

Newsletter