Conservatoire botanique national
du Massif central

Les Jardins du Conservatoire botanique

À Chavaniac-Lafayette, le Conservatoire botanique dispose d’une propriété du Département de la Haute-Loire de près de 9 ha pour mener à bien ses missions de conservation ex situ de la flore sauvage menacée du Massif central. Ces espaces, ouverts en grande partie à la visite, servent de lieu de culture et multiplication des collections d’espèces menacées, d’apprentissage et d’expérimentation des techniques de multiplications (semis, bouturage, récoltes des semences etc.), et de recyclage des lots de semences vieillissants issus de la banque séminale. Outre leur intérêt pédagogique, ces collections culturales permettent notamment de répondre à des demandes de réintroduction d’espèces disparues en milieu naturel.

Composés de parcelles thématiques au sein desquelles chaque plante est étiquetée, les jardins du Conservatoire sont en cours d’aménagement pour faciliter l'accueil du public afin d’y découvrir la flore du Massif central à travers un court sentier botanique. Des visites guidées dédiées aux groupes constitués (classes, voyages organisés…) peuvent néanmoins être organisées sur demande.

Depuis son installation à Chavaniac-Lafayette, bien que ses missions de conservation concernent en premier lieu la flore sauvage, le Conservatoire botanique national du Massif central contribue également à la préservation de variétés fruitières anciennes et rustiques, et de leurs ressources génétiques. À cet égard, il conserve et valorise une collection nationale de cassissiers, groseilliers à grappes et groseilliers à maquereaux, riche de 380 variétés, dont une centaine d’espèces sauvages.

Outre cette collection nationale, le domaine présente également un vieux verger de pommiers haute tige (1 ha), hérité des anciennes propriétés du Château de Lafayette, que le CBN Massif central a récemment entrepris de compléter et renouveler par un verger basse tige de variétés fruitières du Massif central. Ce verger conservatoire, réalisé notamment en collaboration avec le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, préserve aujourd’hui une soixantaine de variétés fruitières dont 9 de cerisiers, 14 de poiriers et 35 de pommiers. Parmi les variétés régionales de pommier, on retrouvera la Rouge d’Agnat, la Canada blanc d’Auvergne, la Sainte germaine, la Feuillue, la Reinette marbrée, ou encore la Plate de Malrevers…

En attendant, et bien que les jardins restent ouverts au public à l’occasion d’évènements spécifiques (consultez notre agenda botanique), nous vous proposons de découvrir les floraisons de quelques espèces dans notre calendrier des floraison ou de visiter d’autres sites régionaux parmi notre sélection d’espaces et de jardins remarquables du Massif central.


Newsletter