Conservatoire botanique national
du Massif central

Le projet d’aménagement des jardins du Conservatoire botanique

Au-delà des activités dédiées à la conservation de plantes remarquables, rares ou en danger de disparition, le projet d’aménagement des jardins du Conservatoire botanique national du Massif central vise principalement à proposer un espace touristique et de médiation, de formation et d’information scientifique de qualité afin de sensibiliser le plus large public à la diversité floristique du Massif central, ses enjeux patrimoniaux et l’action des Conservatoires botaniques.

Ce projet répond à 4 objectifs :

  • OBJECTIF 1 - CONTRIBUER À LA CONSERVATION (ex-situ) de plantes et de végétations remarquables identifiées dans le cadre des stratégies de connaissance et de conservation mises en œuvre sur le Massif central ; à la reconnaissance de l’action globale du Conservatoire botanique.
  • OBJECTIF 2 - SENSIBILISER le plus large public à la diversité floristique du Massif central et ses enjeux patrimoniaux en informant sur l’état de conservation de la flore et des milieux naturels, en particulier des plantes et végétations présentées dans les jardins du CBN.
  • OBJECTIF 3 - PROPOSER DES ESPACES DE MÉDIATION SCIENTIFIQUE, diffuser le savoir et les acquis scientifiques du Conservatoire et ses partenaires, à travers les dispositifs pédagogiques mis en place.
  • OBJECTIF 4 - CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE et CULTUREL LOCAL en faisant des jardins du CBN un véritable laboratoire et un espace démonstratif pour valoriser les ressources végétales et contribuer à l’essor touristique local.

Dans un premier temps, le projet envisage d’améliorer l’accès et la sécurité des sentiers de découverte, l’étiquetage et l’enrichissement botanique des collections et la mise en place d’une signalétique et de dispositifs pédagogiques, dans la perspective d’accueillir les publics dans les meilleures conditions et de proposer à très court terme une véritable offre pédagogique (visite de site, animations, journées de formation, évènements…). Près de 250 000 euros d’investissement sont prévus sur la période 2018-2021 grâce à la contribution du Parc naturel régional Livradois-Forez, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’Europe

Plus largement, ce projet préfigure la constitution d’un réseau régional de sites dédiés à la conservation du patrimoine végétal intitulé « Arche végétale du Massif central » regroupant des parcs et jardins botaniques (privés et publics), des espaces bénéficiant d’un statut de protection fort (Réserves naturelles, Réserves biologiques, espaces naturels sensibles des départements, acquisitions foncières des Conservatoires d’espaces naturels...), des centres de ressources génétiques et d’expérimentation horticoles engagées dans la préservation du végétal, ou encore des sites naturels ou paysagers d’intérêt floristique fort (sentiers de randonnée, sentiers botaniques...).

Newsletter