Conservatoire botanique national
du Massif central
Le Pôle d’information sur la flore, la fonge et les habitats en Auvergne-Rhône-Alpes

Le Pôle d’information sur la flore, la fonge et les habitats en Auvergne-Rhône-Alpes

Premier pilier du futur observatoire régional de la biodiversité

Déclinaison régionale du Système d’information sur la nature et les paysages (SINP), le Pôle d'information flore-habitats-fonge (PIFH) en Auvergne-Rhône-Alpes, animé par le CBN alpin et le CBN du Massif central, évolue sur la double dynamique d'un réseau en pleine expansion et d’une plateforme informatique. Il permet la diffusion de l’information sur la flore, la fonge et les habitats naturels régionaux, d'en améliorer l'échange entre naturalistes de la région, et s'inscrit dans le cadre législatif français et européen de partage de la connaissance environnementale.

Un outil innovant de connaissance et de gestion de la biodiversité

La situation géographique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, au carrefour d’influences océanique, continentale, alpine et méditerranéenne, est à l’origine de la grande richesse de ses milieux naturels. La biodiversité est très élevée dans certains massifs montagneux, mais aussi en plaine avec des zones fluviales, lacustres et humides de réputation internationale. Les espaces protégés représentent une proportion importante du territoire : la région Auvergne-Rhône-Alpes est celle qui possède le plus de réserves naturelles nationales et régionales du pays, aux côtés de nombreux parcs nationaux et parcs naturels régionaux. Ces espaces emblématiques côtoient des espaces de « nature plus ordinaire » qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre et la fonctionnalité des écosystèmes.

À cet égard et en écho à la Stratégie nationale sur la biodiversité, la Région met en œuvre depuis 2006 une politique forte en faveur du patrimoine naturel et des Réserves naturelles régionales, et de leurs connectivités écologiques. Mais, si le dynamisme des acteurs scientifiques et associatifs dans le domaine de la connaissance est évident, force est de constater qu’il n’existe pas d’organisation cohérente des données à l’échelle régionale qui permette un accès aisé des pouvoirs publics à l’information. Le manque d’information naturaliste est certainement une des causes majeures de l’insuffisance de prise en compte de la diversité des espèces et des espaces en France comme en région. 

Afin de répondre à ces besoins et dans la perspective de construction du SINP et de l’ONB, la Région et la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Rhône-Alpes se sont engagées à structurer le réseau régional d’information naturaliste à travers la création de trois pôles d’information sur la biodiversité, préfiguration d’un futur Observatoire de la biodiversité en Auvergne-Rhône-Alpes : le Pôle d'information flore-habitats-fonge, le Pôle d’information sur la faune invertébrée, le Pôle d’information sur la gestion des milieux naturels. Un quatrième pôle, consacré à la faune vertébrée, est également envisagé.

Une instance expérimentale et partenariale de concertation…

Initié dès 2006 par l’ancienne Région Rhône-Alpes dans le cadre de sa politique en faveur du patrimoine naturel, de l’ancienne DREAL, et des huit Départements de Rhône-Alpes qui se sont associés à la démarche, le Pôle d’information flore-habitats-fonge (PIFH) a été rendu opérationnel en 2013.

Avant d’être un espace de partage d’informations, ce Pôle est avant tout un espace de concertation qui renforce les liens entre les acteurs de la connaissance botanique régionale. Tous sont d’ailleurs signataires d’une charte fixant les principes de fonctionnement du pôle, les valeurs partagées et les engagements de chacun. Le fonctionnement de cet outil repose principalement sur l’engagement des adhérents volontaires à alimenter la plateforme en données botaniques et participer aux réflexions régionales, sous l’impulsion et l’animation des deux Conservatoires botaniques nationaux alpin et Massif central. Les adhérents travaillent également avec les CBN animateurs sur divers documents permettant de cadrer les politiques régionales de préservation de la biodiversité : liste rouge régionale de la flore vasculaire, liste rouge régionale des habitats, précautions à prendre dans la diffusion des données relatives à des espèces sensibles, stratégie de conservation de la flore régionale.

Suite à la réforme territoriale, la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DREAL ont symboliquement signée une nouvelle charte le 11 avril 2019 officialisant ainsi l’extension du dispositif à l’Auvergne. Cette nouvelle charte réaffirme également le périmètre et les objectifs du Pôle (qui couvre ainsi potentiellement toutes les données utiles à la connaissance, à la conservation et à la gestion de la flore vasculaire, des bryophytes, de la végétation et des habitats, de la fonge, des algues et des lichens), la mise en conformité de la procédure d’adhésion avec le protocole national du Système d'Information sur la Nature et les Paysages, la précision des modalités d’échange de données avec la plateforme de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel ou encore l’ouverture des adhésions aux bureaux d’études. Les départements de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme ont ainsi rejoint le Pôle tandis que 41 structures naturalistes ont signé la charte pour contribuer à la connaissance de la flore régionale dont la Fédération mycologique et botanique Dauphiné-Savoie apportant une connaissance fondamentale dans son domaine de savoir.

…et un important système d’information en ligne

Aujourd’hui, à travers une plateforme informatique accessible à l’adresse www.pifh.fr, ce Pôle constitue un portail unique d’accès à plusieurs millions de données botaniques et mycologiques publiques en région. Cette mutualisation de données et de métadonnées, inexistante jusqu’à ce jour à l’échelon régional, permet dès lors de répondre aux enjeux de diffusion de la connaissance environnementale, et de renforcer le débat public sur des sujets associés à la biodiversité. Le moteur de recherche intégré à la plateforme permet d’accéder aux présentations des différentes espèces présentes en Auvergne-Rhône-Alpes et propose une lecture cartographique des données floristiques, du niveau régional (approche synthétique) au niveau cadastral (approche détaillée). 

L’enjeu à venir consistera à assurer l’interopérabilité du PIFH avec les outils développés par les autres Pôles (invertébrés, faune et gestion des milieux naturels), et son articulation avec les régions voisines et les outils nationaux. À cet effet, en fin d’année 2020, par souci de modernisation et d’accessibilité, la plateforme du PIFH évoluera vers Géonature.

Accéder au PIFH

Newsletter