×

Dès 1998, le CBN Massif central a été sollicité par les trois Directions régionales chargée de l’écologie de son territoire d’agrément (particulièrement dans le cadre de la mise en place du réseau Natura 2000) et par les collectivités territoriales (le plus souvent en liaison avec leurs politiques d’Espaces naturels sensibles) pour des missions de cartographie de la végétation et des habitats naturels et semi-naturels. Quinze années plus tard, le CBN Massif central dispose d’une cartographie de végétation et d’habitats de près de 390 000 ha soit près de 7 % du territoire d’agrément. Ces données sont issues des expertises menées directement par le CBN Massif central mais aussi de la centralisation des cartographies réalisées par d’autres structures, en particulier celles des documents d’objectifs Natura 2000. En complément de ces travaux de terrain, un important travail d’étiquetage et de localisation de relevés de végétation a été effectué, tandis qu’un effort de diffusion des connaissances a été effectué tel que la diffusion de la Carte de la végétions du PNR du Pilat (voir notre cartothèque). 

En région Auvergne, après la cartographie des habitats des sites Natura 2000 réalisée dans le cadre du programme CHANES (2005-2006) ayant permis de cartographier 66 000 ha, des travaux complémentaires ont été menés sur de nombreux sites ENS et Natura 2000 tels que la Haute vallée du Lignon, les tourbières du Haut-Livradois, l’Écopôle du Val d’Allier, le site Natura 2000 «Faye Dore Couzon», le lac de Malaguet, ou encore les Marais du Conil et du Péchey...

En Limousin, après les cartographies des habitats des zones humides, les travaux ont principalement porté sur les prairies humides grâce au programme CASDAR visant à la caractérisation des associations prairiales hygrophiles et à la cartographie de ces végétations sur 12 bassins versants de la région Limousin et du département de la Dordogne. Cet important travail a été complété par quelques cartographies sitologiques (herbiers à renoncules de la Vienne, vallée de la Dronne, ruisseaux de Neuvic, tourbière de Bonnefond-Bel Air, Grandes Pièces, camp militaire de la Courtine). C’est au total 3 700 ha qui ont été cartographiés depuis 2010, portant à 67 188 ha la surface de végétation cartographiée en Limousin, soit 4 % du territoire du Limousin.

 En Rhône-Alpes, 153 448 ha de végétation ont été cartographiés depuis l’existence du CBN, soit 10,5 % du Massif central rhônalpin. Après les premiers travaux de cartographie menés sur les sites Natura 2000 et le territoire du Parc naturel régional du Pilat, les études ont par exemple portés, depuis 2010, sur les zones tests du programme trame agrospastorale du Massif central (IPAMAC) sur le Haut-Forez ou encore sur 707 hectares de milieux alluviaux de la Vallée du Rhône gérés par le Syndicat mixte du Rhône des îles et des lônes (SMIRIL, 69). 

 L’ensemble de ces travaux de cartographie constitue une expérience aujourd’hui mise à profit dans le cadre de du programme de cartographie des végétations de France (CarHab).