×

Un inventaire permanent de la flore vasculaire du Massif central

Les Trachéophytes, appelées aussi plantes vasculaires, constituent une part importante de la diversité végétale. Dans la classification actuelle, ils regroupent 9 divisions :

  • les Ptéridophytes (plantes à reproduction aquatique comme les fougères par le biais de spores ou sporanges),
  • les Spermaphytes ou Spermatophytes (plantes à graines), comprenant les Gymnospermes (ginkgos, conifères, araucarias, etc.) et les Angiospermes (plantes à fleurs).


La connaissance de l’état et de l’évolution de la flore sauvage vasculaire, première mission d’un Conservatoire botanique national, s’appuie sur un dispositif global d’observatoire fondé sur les principes suivants :

  • collecter, rassembler, structurer et mettre à disposition les connaissances anciennes et actuelles disponibles ;
  • mener des inventaires visant à actualiser et homogénéiser les connaissances, ainsi qu’à suivre l’évolution de la flore ;
  • évaluer la richesse, la diversité, la répartition et l’évolution de la flore ;
  • fournir des éléments objectifs sur la rareté des espèces végétales sauvages et sur leur état de conservation, indispensables à l’évaluation des menaces, à l’élaboration ou à la révision, notamment dans un cadre régional, de listes rouges d’espèces menacées et de listes de protection ;
  • dégager ainsi les tendances évolutives, les enjeux de préservation et élaborer, sur ces bases, des stratégies de conservation de la flore, intégrant les besoins en matière de plans de conservation pour les espèces les plus menacées de disparition.


En dépit du manque d’information sur certaines parties du Massif central et totalisant plus de 5 millions de données floristiques informatisées dont 80 % issues des études et des programmes récents d’inventaire, le CBN Massif central dispose aujourd’hui d’une connaissance du patrimoine végétal local sans précédent et surtout d’un outil de travail exceptionnel. Ces données permettent au Conservatoire, notamment grâce à CHLORIS®, de dresser des cartes de répartition pour chacune des espèces inventoriées, d’évaluer leur rareté et les menaces qui pèsent sur elles, et de fiabiliser ses expertises.

Télécharger le pdf