×
Fidèle accompagnatrice de René Blache, auteur de la Flore de l’Ardèche, avec qui elle a parcouru pendant de nombreuses années le sud de l’Ardèche, Jacqueline Brunel avait une très bonne connaissance de la flore de ce département et notamment de ses espèces remarquables. Je me souviens notamment de plusieurs prospections botaniques en sa compagnie, à la recherche de la Pivoine officinale. Passionnée également d’histoire locale et d’archéologie (elle a notamment participé très activement à l’inventaire des dolmens de la Serre de Grospierres et à plusieurs chantiers de fouille dans ce secteur), elle était un membre très actif de la Société de sauvegarde de Grospierres dont elle agrémentait régulièrement le bulletin de liaison d’articles très intéressants.
Cette personnalité sympathique et attachante, animée d’une grande curiosité scientifique était également une conteuse née et possédait un grand talent épistolaire. Pour terminer ce trop bref hommage, je citerai un extrait d’un poème en occitan écrit par Jacqueline ou plutôt « Jaumélina de Roret », sur Bec de Jun, lieu-dit chargé d’histoire, dans lequel il est question d’orme centenaire et d’yeuse majestueuse : « ( …) La Randona, la Sibila, la filha d’Andusa, fai planer son èime subre, d’en naut l’euse magistral, d’en bas, l’olme centenari, e subre los bartasses del rièu a l’entor del potz vielh… Bèc de Jun ! Bèc de Jun ! Bèc de Jun ! torna nisar la lardièira ! ».

P. ANTONETTI (CBN Massif central)